Le Collectionneur

Abderrahman Slaoui, humaniste éclairé (1919-2001)

Né à Fès en 1919, Abderrahman Slaoui est un homme d’affaires et industriel, à la fois esthète et humaniste : derrière le professionnel avisé, apparaît, comme une seconde nature, la sensibilité du collectionneur.

Dès l’enfance, le souvenir de l’ambiance arabo-andalouse de la maison familiale, de ses éléments architecturaux et de ses ornements, de ses coffres remplis de trésors (diadèmes, colliers, bracelets, etc) que les femmes de la maison mettaient à l’occasion de fêtes religieuses ou familiales n’ont cessé de hanter ses choix artistiques.
Devenu adulte, il se mariera avec la fille d’un des plus grands joaillers de Fès, Haj Abdessalam Benchekroun qui deviendra son meilleur guide et conseiller dans la constitution de sa collection de bijoux marocains.

A travers ses collections, Abderrahman Slaoui a essayé de reconstituer son passé où la vie s’écoulait dans une aimable aisance, au rythme d’un bonheur tranquille. Dans sa quête du beau, il a également révélé des talents, à l’instar de Mohammed Ben Ali R’bati, premier peintre figuratif marocain, qui a immortalisé des scènes de la vie quotidienne de Tanger du début du siècle.Décédé en 2001, Abderrahman Slaoui restera d’un apport considérable dans la préservation du patrimoine culturel du monde arabo-musulman.