Mohammed Ben Ali R'Bati

Premier peintre figuratif marocain, authentique artiste dont le talent s’impose par des compositions remarquables, à la fois naïves et savantes, par la délicatesse des couleurs et par la rareté des sujets. 

L’univers tangérois que décrit R’bati est le sien, il en connait les aspects les plus intimes et épouse ses valeurs. 

C'est « le premier peintre marocain connu. Il s’agit de Mohamed Ben Ali R’bati. Né à Rabat en 1861, il s’installe à Tanger où il exerce le métier de cuisinier. Découvert par le peintre officiel de la famille royale d’Angleterre, il participe à deux expositions à Londres en 1916 et à Marseille en 1922. Dès lors, il devient connu et recherché par les collectionneurs étrangers et les mécènes marocains. C’est l’un des rares peintres marocains dont les travaux reflètent les aspects de la vie et de la culture marocaine de son temps. Des scènes d’intérieur, aux cérémonies profanes ou religieuses; de l’architecture à l’animation dans les souks, la palette de R’bati a parcouru les dédales de la ville de Tanger pour immortaliser ses ruelles et ses habitants. Peinture naïve qui rappelle à certains égards celle du Moyen Age européen, mais une peinture éprise d’humain et du souci de capter l’instant de la vie quotidienne des gens simples comme des notables de l’époque. c’est aussi une peinture où le souci des dimensions et de la perspective est présent. » 

Abdelaziz Mouride, Le Temps du Maroc, 1er Juin 2001